/ 15 décembre 2020 : 2e étape du déconfinement progressif

Ce 15 décembre 2020 marque la deuxième étape du déconfinement progressif : il est désormais possible de se déplacer sans attestation en journée. Le Premier ministre a, par ailleurs annoncé que les enfants pourront ne pas aller à l’école jeudi et vendredi pour limiter les risques de contamination avant Noël. Le gouvernement a ainsi repris à son compte une note du Conseil scientifique qui recommande "l’autoconfinement" pendant une semaine à ceux qui souhaitent passer des fêtes en famille pour tenter de limiter les risques de troisième vague de Covid-19 en janvier. Une "tolérance" sera donc appliquée pour les absences des élèves mais les parents devront toutefois prévenir les établissements scolaires.

Le couvre-feu
Toutefois, un couvre-feu est entré en vigueur ce 15 décembre 2020. Le ministère de l’Intérieur a mis en ligne l’attestation de déplacement qui sera obligatoire pour tout déplacement de 20 h à 6 h du matin, à l’exception du réveillon du 24 décembre.

• Pour vous déplacer, obligation de vous munir de l’attestation de déplacement dérogatoire ou d’un justificatif de déplacement professionnel ou scolaire.

L’attestation peut être téléchargée sur ordinateur à partir du site du ministère de l’Intérieur et imprimée pour être remplie. Elle est valable une seule fois pour une durée d’une heure et doit être renouvelée à chaque sortie.

• L’attestation est également téléchargeable au format numérique.

À noter que les déplacements qui restent autorisés entre 20 h et 6 h du matin sont :
- Pour des raisons professionnelles
- Pour des raisons de santé
- Pour prendre un train ou un avion
- Pour rendre visite à un proche en situation de dépendance
- Pour sortir votre animal de compagnie dans une limite d’un kilomètre autour de chez soi.
Les activités sportives type jogging ne figurent plus dans cette liste d’exceptions, dans la mesure où il est désormais possible de les effectuer librement en journée. Les déplacements pour faire des courses ne sont pas autorisés la nuit.

Activités sportives
En matière de sport, la réglementation évolue : les mineurs, par exemple, sont autorisés à reprendre des activités extrascolaires encadrées en intérieur. C’était déjà possible en plein air. Par conséquent, à partir d’aujourd’hui et pendant les vacances de Noël, les mineurs pourront s’adonner à leur activité sportive préférée dans tous les équipements, en intérieur comme en extérieur, confirmant la volonté émise le 17 novembre par le chef de l’État. À l’intérieur toutefois, « seule une pratique sans proximité avec les autres sportifs est autorisée, ce qui exclut les pratiques sportives avec contacts ». La pratique en extérieur avait, quant à elle, repris à la fin novembre sans contact, pour le football, par exemple. Les cours d’EPS et périscolaires n’ont, eux, pas été arrêtés. « Les rassemblements demeurent limités à 6 personnes mineures dans l’espace public sauf si l’activité est encadrée par un éducateur sportif diplômé ».

Mariages
Le gouvernement a décidé de lever la jauge de 6 personnes pour les mariages civils et l’enregistrement des pacs. Désormais, les mariages civils et enregistrements de pacs sont soumis aux mêmes règles que celles décidées pour les lieux de culte : une distance minimale de deux emplacements doit être laissée entre ceux occupés par chaque personne ou groupe de personnes partageant le même domicile, et une rangée sur deux doit être laissée inoccupée.

Bars et restaurants
Les bars et restaurants restent fermés au public – au moins jusqu’au 20 janvier.

Établissements culturels
La parution du décret confirme que les cinémas, théâtres et autres salles de spectacle ou de concert doivent rester fermés. Les fêtes foraines sont également « interdites ». Pas d’ouverture possible non plus pour les zoos et parcs d’attraction.