/ Chantier jeunes : des vacances bien méritées

Ils étaient donc 13 à participer au Chantier jeunes cette année lors de la deuxième semaine des vacances scolaires de printemps. Huit filles et cinq garçons âgés de 11 à 15 ans.
D’abord accueillis au centre technique municipal par monsieur Jean-Louis Guillaume,1er Adjoint délégué aux Espaces verts, au Cadre de vie, au Développement durable et à l’Urbanisme, ils se sont ensuite vus octroyer différentes tâches toutes axées autour des thèmes de l’environnement.
Trois chantiers se sont ainsi organisés durant cette semaine de vacances :
- Nettoyage du Bois de Vaires avec pour thème principal « les déchets » ;
- Désherbage du cimetière pour bien comprendre l’importance du « zéro phyto » ;
- Réalisation d’aménagements paysagers notamment au Square de la Libération avec pour thème « Le rôle des végétaux en ville - la biodiversité ».

« On a ramassé les déchets dans le bois de Vaires, un groupe a désherbé le cimetière et un autre a ramassé de gros cailloux au square de la Libération », raconte Orlane qui ajoute qu’ils ont aussi planté des fruits et légumes à l’Espace loisirs. « On a bien travaillé, mais on aurait pu faire mieux », reconnaît Dominique qui retient de son expérience que « dans la vie, il faut toujours repousser ses limites et ne jamais abandonner. »

Expérience enrichissante
Vous l’avez compris, le temps d’une semaine, ils se sont donc mis dans la peau d’agents municipaux pour faire des petits travaux dans l’intérêt de la collectivité. Ludivine a trouvé, de son côté, l’expérience enrichissante. « On a appris des choses », dit-elle et Orlane de renchérir : « On s’est rendu compte que lorsque notre ville est propre, bien entretenue, c’est qu’il y a des gens qui travaillent derrière pour cela. »
Tout au long de la semaine, les 13 jeunes ont été soutenus par les agents municipaux ainsi que les animateurs de l’Espace loisirs. À la question quel est le secret pour les intéresser au travail manuel, Jamal répond qu’il y a beaucoup de sensibilisation et de valorisation en leur prouvant qu’ils sont capables de beaucoup de choses. « Nous les rassurons aussi beaucoup », confie-t-il.

Direction Saint-Jean-de-Luz
Cette année, c’est pour un séjour programmé du 8 au 19 juillet à Saint-Jean-de-Luz que les jeunes ont participé au chantier. Grâce à leur implication et, par conséquent un accompagnement financier, ils découvriront le pays Basque et pourront pratiquer des activités nautiques telles que le rafting, le paddle ou encore les bouées tractées. Ce séjour sera encadré par trois animateurs du service Enfance Jeunesse. Le coût envisagé de ces séjours, par jeune et par jour, est de 80 €. Chaque famille devra financer au minimum 50% du coût du séjour ainsi qu’une part variable en fonction de son quotient familial.

Rappelons qu’il y a deux ans, les jeunes avaient participé à la réalisation d’une terrasse au Stade Roger-Sauvage et l’an dernier à la construction d’un enclos pour accueillir les moutons solognots dans le cadre de la politique en faveur de la biodiversité et de la Nature en ville.