/ Initiation aux sports nautiques

Ce lundi matin, les sourires et la bonne humeur sont palpables sur l’île de Douvres, au club de canoë-kayak de Torcy. Il est vrai que la semaine commence bien pour 80 élèves vairois venus s’initier à quelques sports de pagaie comme le paddle ou le kayak sous un soleil radieux et une température pas encore accablante. Ravis de sortir de leur classe, les élèves des classes de CM2 de l’école Paul-Bert et ceux de la 6e musicale du collège René-Goscinny, soit les mêmes enfants qui ont participé au projet musical Le Carnav’Jazz des animaux, ont tous endossés des dossards rose, jaune, vert, rouge, violet, bleu ou orange et se sont répartis en huit groupes avec à leur tête un chef d’équipe.
C’est dans le cadre du projet Planète Kayak, mis en place par la Fédération française de canoë-kayak et sports de pagaie (FFCK), que cette journée d’initiation a pu avoir lieu. « Tout est tellement bien huilé, se réjouit Patrick Guerrand, le directeur de l’école Paul-Bert. Vous avez remarqué, tous les élèves sont en activité. Il n’y a pas d’attente, pas de temps mort. Quatre équipes sont sur l’eau ce matin, les quatre autres participent à des ateliers sur terre et on inversera cet après-midi après le pique-nique. »

VOIR LE DIAPORAMA ICI

Le mot d’ordre tout au long de la journée, c’est plaisir. « Il n’y a aucun risque », poursuit-il faisant remarquer qu’aucun élève n’est encore tombé à l’eau. Chacun d’entre eux a d’ailleurs validé le test « anti-panique » et pour ceux qui ne l’avaient pas en arrivant au CM2, ils ont eu le temps de le passer durant l’année scolaire puisqu’il y a eu activité piscine. Et tous l’ont réussi ! Par conséquent, aucune inquiétude à s’initier au stand-up paddle, aux kayaks ouverts, très stables, aux kayaks fermés, aux canoës biplaces ou même aux canoës 9 places. « Le taux d’encadrement est élevé », souligne Patrick Guerrand et Céline Reculet, la directrice technique nationale adjointe à la FFCK, d’ajouter : « Aujourd’hui, il y a dix moniteurs tous diplômés d’État, certains sont cadres du ministère des sports qui met des agents à disposition des fédérations pour développer et structurer ce genre d’activités, d’autres sont des professeurs d’EPS, spécialisés en canoë-kayak. Et ici, on est dans un club labellisé École française de canoë-kayak qui accueille énormément de classes et qui a du matériel autant individuel que collectif. »

Immédiatement en réussite

Elle explique, par ailleurs, que ce qui est important c’est qu’avec un tel matériel un débutant peut monter dans une embarcation et il sera immédiatement en réussite. De plus, le principe de l’opération Planète Kayak, c’est aussi de répondre aux exigences des écoles et de faire comprendre que l’activité physique est essentielle dans la formation de l’élève. Du coup, la FFCK a organisé des ateliers sur l’environnement, faune et flore, pour notamment découvrir les espèces, un autre sur le cycle de l’eau. Les enfants naviguent-ils sur un fleuve ? Sur une rivière ? « Ces ateliers permettent de relier la pratique du canoë-kayak avec les enseignements scolaires », précise Céline Reculet. La sécurité, la coopération, l’entraide sont aussi abordés durant cette initiation. « Et puis, il y a la technique, la motricité. Si l’enfant sait courir, sauter, il doit aussi savoir naviguer surtout lorsqu’il habite sur une terre d’eau », dit-elle. C’est ainsi que les enfants participent aussi à un atelier sauvetage par la corde, un autre sur l’équipement, la position sur l’eau, comment choisir sa pagaie, comment slalomer et enfin un atelier Défi pour voir s’ils ont bien tout compris ce qu’ils ont vu avec les moniteurs.
Chose certaine, les élèves seront nombreux à se souvenir de cette journée tant elle a été enrichissante, rafraîchissante et fun.
Et finalement, pour le directeur de l’école élémentaire, cette animation proposée par la FFCK correspondait pleinement au projet qu’il avait mené avec le collège, soit celui de faire des liaisons entre les deux niveaux CM2 et 6e, et a bien clôturé la fin de l’année !


Le saviez-vous ?
L’opération Planète Kayak concerne cette année 60 clubs en France et plus de 8 000 élèves. En partenariat avec le Ministère de l’Éducation nationale, l’Union Nationale du Sport Scolaire (UNSS), l’Union Sportive de l’Enseignement du Premier degré (USEP) et la MAIF, elle a pour principal enjeu de faire découvrir le canoë-kayak et les sports de pagaies aux élèves dans le cadre de leur scolarité. Cette première édition à l’échelle nationale met en lumière le rapprochement entre le sport scolaire et ses structures. La FFCK souhaite d’ailleurs faire de cette opération l’évènement annuel réservé à ce public !