/ Le Prix Chronos rapproche les générations

Les élèves avaient le choix entre quatre livres jeunesse Marche à l’étoile d’Hélène Montardre, Memory de Christine Féret-Fleury, MythoMamie de Gwladys Constant et Trois filles en colère d’Isabelle Pandazopoulos dans le cadre de cette nouvelle édition du Prix Chronos.

Avec 16 voix, c’est finalement MythoMamie qui l’a remporté. Ils ont apprécié l’histoire d’Alphonsine, une décrocheuse scolaire devenue aide sociale, qui débarque un matin chez Hortense, octogénaire revêche et redoutée, la Terreur des aides à domicile ! Mais contre toute attente, le courant passe très bien entre l’adolescente et la vieille dame. Les collégiens ont été touchés par ce récit d’amitié sincère et enrichissante. Et ce qui est formidable, c’est que ce livre est en parfaite adéquation avec l’objectif premier du prix Chronos, soit celui de de favoriser la lecture et les échanges intergénérationnels.

En effet, il s’agit bien plus qu’un simple concours littéraire. Depuis sa création en 1996 par la Fondation Nationale de Gérontologie et sa reprise en 2014 par l’Uniopss, le Prix Chronos de littérature s’attache à faire réfléchir les jurés sur le parcours de vie et la valeur de tous les âges, les souvenirs, les relations entre les générations, la vieillesse et la mort, les secrets de famille ainsi que la transmission des savoirs.

Développement du goût pour la lecture
Dans la commune, c’est le groupe Les Pétillantes, composée entre autres de deux dynamiques seniors, Colette Chaillan et Brigitte Le Tren, qui propose l’événement. Non seulement, le groupe de bénévoles présente les livres sélectionnés, selon les âges, aux enfants mais il organise aussi la journée des élections, ou plus précisément les journées, car après les collégiens, c’était au tour des élèves de l’école Paul-Bert les 15 et 16 avril derniers de voter pour leur livre préféré. Et tout se passe comme les vraies élections : carte d’électeur, émargement, urne, isoloir, dépouillement… Le vote est individuel à bulletin secret.

Au cours des années, beaucoup ont constaté que la participation au Prix Chronos de littérature décomplexait face à l’acte de lecture et que la dimension « plaisir » prime en général sur l’aspect scolaire. On se rencontre, on débat, on vote… tous ces aspects du Prix créent un engagement différent de la part des jurés-élèves. Ils découvrent que leur voix, leur opinion compte, et pour exprimer cette opinion, la lecture n’est plus un devoir, mais un point de départ.

Enfin, chaque après-midi d’élections, le tout se termine devant un goûter propice à de nombreux échanges intergénérationnels.

En résumé
Le Prix Chronos de littérature poursuit plusieurs objectifs :
• Sensibiliser les jeunes et moins jeunes sur le parcours de vie, de la naissance à la mort, et au fait que "Grandir, c’est vieillir... Vieillir, c’est grandir".
• Encourager le développement des relations intergénérationnelles.
• Développer le goût de la lecture chez les jeunes et la découverte de la langue française chez les jurés étrangers.
• Contribuer à l’éducation à la citoyenneté grâce au vote individuel à bulletin secret.
• Promouvoir la rédaction, l’illustration et l’édition d’ouvrages abordant la thématique "Grandir-Vieillir" et des liens entre les générations.