/ Nouvelle sirène d’alarme

Outre le fait que cette nouvelle sirène d’alarme fonctionne automatiquement, elle est aussi nettement plus élevée que l’ancienne et permet donc de couvrir l’ensemble du territoire communal. Par ailleurs, elle est conforme aux normes actuellement en vigueur.

Ce changement s’explique aussi parce que les pompiers déménageront prochainement dans une autre caserne en dehors de la commune.

Dorénavant, vous entendrez cette sirène retentir tous les premiers mercredis de chaque mois comme d’habitude. En effet, chaque premier mercredi du mois, on procède à un test afin de vérifier qu’elle fonctionne correctement, car son rôle est de prévenir la population d’un éventuel danger. La sirène que l’on entend une fois par mois n’est qu’une sonnerie d’essai. Elle n’est pas celle prévenant d’un danger réel.

Saviez-vous d’ailleurs que ce système d’alerte sonore est opérationnel depuis la Seconde Guerre mondiale ? Au départ, la sonnerie était censée prévenir des raids aériens, mais aujourd’hui, elle signale des catastrophes naturelles ou industrielles, comme des inondations, des feux de forêt ou encore une explosion chimique.

1 minute et 41 secondes
Le signal officiel consiste en trois cycles successifs d’une durée de 1 minute et 41 secondes, séparés d’un silence de 5 secondes. Mais pourquoi 1 minute et 41 secondes exactement ? Parce qu’à l’époque où le système a été inventé, il fallait 20 secondes à la sirène pour atteindre sa puissance maximale, et 21 secondes pour revenir au silence. Les ingénieurs ont décidé arbitrairement qu’elle devait sonner au moins une minute pour être bien entendue. D’où la durée totale d’une minute et 41 secondes.

Vous retrouverez plus d’informations sur l’utilité et la signification des différentes alertes sur l’édition 2019 du DICRIM distribuée cette semaine dans toutes les boîtes aux lettres.