/ Prudence : retour des chenilles processionnaires

Les beaux jours ne sont pas les seuls à être de retour… En effet, ces derniers reviennent, accompagnés des chenilles processionnaires. Cette race de chenille, inoffensive en elle-même, possède des poils urticants très légers et volatils, qui se détachent facilement lorsque la chenille déclenche son système de défense.
Ces poils provoquent des réactions allergiques cutanées et des lésions respiratoires qui peuvent s’avérer grave, en particulier pour les jeunes enfants et les personnes fragiles, voir mortelles pour les animaux de compagnie, notamment les chiens pour qui l’inhalation est susceptible de provoquer très rapidement une ulcération.
Lors des processions, les chenilles sont très facilement stressées et ouvrent leur « miroirs » libérant les poils urticants. Ces derniers mesurent moins d’un millimètre et restent, après libération, en suspension dans l’air ambiant. On comprend donc mieux pourquoi s’approcher de l’insecte à la période où ses poils sont le plus actifs peut-être dangereux. Ces poils demeurent urticants plusieurs mois après leur libération.
Les chenilles deviennent dangereuses à la suite de leur 3ème mue, lorsque leur pouvoir allergisant apparaît, et le demeurent jusqu’à fin juin environ.

Sécurité des citoyens
Consciente de ce phénomène présent depuis plusieurs années, Vaires-sur-Marne a mis en place depuis plusieurs mois des nichoirs à mésange, qui se nourrissent de ces insectes, afin de veiller au mieux à la sécurité de ses citoyens. Ces oiseaux ne craignant pas les poils trop urticants représentent une alternative naturelle pour se débarrasser d’un maximum de chenilles. En complément des nichoirs à mésange, les services des Espaces verts peuvent directement intervenir pour supprimer les nids de chenilles en préconisant diverses solutions.
Toutefois, il ne faut pas oublier que le bois de Vaires reste un espace naturel protégé et classé NATURA 2000. L’emploi de produits chimiques y est donc totalement interdit et toute intervention humaine doit être organisée dans le respect de l’environnement.
« Certains insectes de la famille des guêpes les chassent également » explique, de son côté, Jacques Dumand, président de l’association La Luciole vairoise, qui recommande vivement de ne jamais manipuler de nid, ni de chenilles.

Recommandations de l’ARS
De son côté, l’ARS (Agence régionale de Santé recommande la plus grande vigilance et de suivre les consignes suivantes, à savoir :
• Ne pas s’appocher et ne pas toucher les chenilles ou leur nid.
• Ne pas laisser les enfants jouer à proximité
• Maintenir les animaux domestiques éloignés et en laisse.
• Éviter durant la période d’infestation de se promener sous les arbre sporteurs de nids
• Porter de préférence des vêtements longs
• Éviter de se frotter les yeux pendant ou au retour d’une balade
• En cas de doute, prendre une douche et changer de vêtements
• Laver les fruits et les légumes de son jardin
• Éviter de faire sécher du linge à côté des arbres infestés.
• En cas de réaction allergique au niveau des yeux, de la peau ou des voies respiratoires, consulter très rapidement un médecin.

Pour tout renseignement supplémentaire, veuillez-vous adresser au Service technique de la municipalité : 01 64 72 60 39

Article rédigé par Lise Perrin, stagiaire au service Communication, étudiante à l’IUT de Montreuil