/ Un club de canoë kayak à Vaires

Rencontre avec Olivier DEICHELBOHRER, président du nouveau club AKV (kayak alternatif de Vaires-sur-Marne)

Le 18 mai dernier, les membres de l’association de canoë kayak de Vaires participaient à leur première assemblée générale après leur scission avec le Club nautique de Vaires (CNV) en début d’année.

L’occasion d’en parler avec Olivier DEICHELBOHRER, président du nouveau club AKV (kayak alternatif de Vaires-sur-Marne).

Le club vient de prendre son autonomie par rapport au CNV. Pourquoi avez-vous décidé de vous séparer ?
Certes, il s’agit de deux sports nautiques, mais le rapport à l’eau et la pratique sont en fait très différents. Le kayak est une discipline où l’on engage presque directement son corps avec l’eau. La pagaie pour les appuis, comme le bateau pour la glisse, procurent une sensation de contact direct avec l’élément. Comme nous n’entretenons pas de rapport avec le vent, nos accointances avec les « voileux » étaient finalement proches du lien que les rugbymen entretiennent avec les footballeurs. Avec cette activité, on retrouve un rapport à la nature assez simple et puissant qui, en définitive, s’avère orienté vers les terres, là où la voile est résolument en demande de mer. Le club de kayak est naturellement orienté vers la rivière. Nous sommes de fait très attachés à son implantation en bord de Marne qui pour le club a tout son sens. La portion que nous naviguons, reste encore très sauvage, son calme est apaisant et met en confiance. Ceci n’empêche pas notre cœur de s’animer au contact de l’eau vive sur d’autres sites naturels.

Le fait que Vaires accueillera en 2024 les Jeux olympiques et paralympiques, cela a-t-il eu une incidence sur cette décision ?
Disposer, à Vaires-sur-Marne, d’un stade d’eau vive, capable de simuler aux portes de Paris des rivières alpestres, donne clairement une nouvelle dimension au club.
Certes, nous n’allons pas nous transformer du jour au lendemain en champions olympiques, mais nous allons développer incontestablement les qualités de navigation nécessaires pour nous engager dans de nouvelles aventures qui sembleraient inaccessibles en ne s’entraînant que sur la Marne. 
 
Parlez-nous des débuts du club...  
Dès ses débuts le club a développé une identité originale qui a su résister à l’épreuve du temps. La pratique de ce sport crée naturellement des situations d’entraide qui construisent des liens fraternels durables. Cet esprit est ce qui caractérise et continue à animer le club. Nous comptons, encore aujourd’hui, parmi nos adhérents, des kayakistes qui sont loin de la région parisienne mais qui continuent l’aventure avec nous, au travers de nouveaux projets de navigation. Bien que nous soyons, comparativement aux clubs de la région, une bien petite structure, le club a fait naître de nombreuses vocations. Certains se sont engagés professionnellement dans le kayak (1 Diplôme d’État kayak, 1 PPJEPS kayak + 1 en cours, 1 Brevet d’État kayak). Ils exercent aujourd’hui à travers la France et même jusqu’au Chili.

Parlez-nous aussi de vous ; depuis combien de temps êtes-vous à la tête du club ? Êtes-vous vous-même un céiste ? Un kayakiste ?
Je suis tombé dans le canoë kayak au siècle dernier. J’ai eu le temps de de passer le Monitorat Fédéral, d’encadrer au club sur de nombreuses rivières, mais aussi, à mes débuts, sur des séjours avec l’UCPA. Au sein du Club Nautique de Vaires, je suis rapidement devenu le référent de la section canoë kayak, le « coach » comme certains disent.

Combien comptez-vous d’adhérents ?
Une trentaine d’adhérents en 2020. La période de confinement a naturellement orienté les habitants vers des activités locales de plein air et de nature. Nous espérons les retrouver parmi nous dès l’ouverture officielle du club. En effet, les démarches administratives de création de notre nouvelle structure, ne nous ont pas encore permis d’ouvrir l’activité auprès des anciens adhérents.

Vous disposez de combien d’embarcations ?
Ce jour, les capacités logistiques du club sont tout juste suffisantes pour faire naviguer tous les adhérents ensemble. Le club fournit le matériel complet pour initiation voire plus. Heureusement, durant les périodes de pic d’activité les bateaux personnels sont mis à contribution. Afin de faire profiter les novices des sensations fortes qu’apportent les descentes de rivières tumultueuses, nous avons aussi investi dans des embarcations plus sécurisantes telles que raft et hot dog. Mais tôt ou tard, lorsque l’on est conquis par la discipline il faut investir. « Quand on aime le vélo, on finit par s’en acheter un ! ».
Quant aux infrastructures, nous disposons d’un local au sein du Stade Roger-SAUVAGE, visible depuis le chemin de halage, au milieu des moutons l’été.
 
Que propose le club à ses adhérents ? Compétition ? Sorties ? Initiation ?
Le club propose de découvrir une banlieue bien différente des clichés habituels. En lien avec la nature. Loin des embouteillages, du béton et de la morosité. Le club est résolument orienté vers la pratique loisir du canoë kayak et de ses disciplines associées. L’activité se décline en trois axes : eau vive, randonnée en eau calme ou en mer et kayak-polo. Nous nous retrouvons tous les dimanches après-midi sur la Marne, tant qu’il n’y pas de sortie prévue sur une autre rivière que la Marne (Loing, Grand Morin…) ou un week-end. C’est le moment privilégié pour la pratique de la randonnée en famille, le kayak-polo pour s’amuser dans la confrontation amicale, et bien sûr l’initiation en eau calme et en eau vive sur le bas du barrage de Noisiel, le site des Îles Mortes ou le bassin olympique pour les plus aguerris. Notre goût pour l’aventure et la découverte de nouveaux horizons nous entraîne régulièrement vers des destinations variées telles que : le Morvan, les Alpes, le Massif Central, les côtes bretonnes, les Calanques de Marseille, mais aussi au-delà des frontières comme en Italie (Grands lacs, lagune de Venise), les rivières de Slovénie, d’Italie ou de Grèce. Le club se veut avant tout un lieu de convivialité. La navigation en kayak et canoë est au cœur de l’activité. Mais nous sommes ouverts à d’autres projets plus terrestres qui viendraient compléter l’activité sur l’eau. C’est pourquoi nous avons créé une équipe chargée de développer d’autres activités en parallèle du kayak et qui permettent à chacun de partager ses savoir-faire ou tout simplement de donner vie à ses envies, d’organiser des moments de convivialité.
 
Proposez-vous des journées découvertes ?
Chaque année, une journée découverte est organisée le week-end qui suit le Forum des Associations. Nous organisons aussi, par la suite, une journée sécurité en eau vive qui permet aux débutants d’appréhender tous les pièges et difficultés que l’on peut rencontrer en milieu naturel.

À quel âge peut-on s’inscrire ?
Le club est résolument orienté vers des adultes autonomes qui ont envie de balades en bord de Marne, ou de descentes en eaux vives et d’aventure. En tant que collectif, nous attendons aussi que chacun soit force de propositions et d’initiatives pour le club. Bien sûr, nous voulons aussi développer la navigation familiale qui permet aux parents de partager une nouvelle activité de pleine nature avec leurs enfants. Pour ce faire, il suffit que les enfants passent, dès leurs 7 ans, le Test d’Aisance Aquatique (notre secrétaire est habilitée à les faire passer). Nous disposons de plusieurs embarcations biplaces favorables à la navigation en famille. Il faut simplement avoir conscience que l’association est exclusivement gérée par des bénévoles. Elle ne dispose pas des capacités pour dispenser des cours réguliers à des enfants non accompagnés.

Quels sont vos projets pour le club ?
Nous sommes actuellement dans l’attente des autorisations des différentes administrations pour ouvrir le club au public. Nous espérons pouvoir ouvrir prochainement. Cela nous permettrait de commencer l’activité sur des dimanches de juillet.
Dès cet été, nous avons aussi en projet :
- baptême bivouac en bord de Marne ;
- sessions sur le bassin olympique ;
- descente du Loing et ou Grand Morin ;
- sorties sur des week-ends dans le Morvan, sur la Cure et le Chalaux ;
- stage d’une semaine dans les Calanques de Marseille à la Toussaint.

Comment pouvons-nous vous joindre ?
Nous disposons :
• d’un site internet : http://www.kayak-vaires.fr
• une adresse mail : contact@kayak-vaires.fr
• par téléphone : 06 13 59 62 49