/ Vélos et trottinettes sur le trottoir, c’est non !

À Vaires-sur-Marne, il n’est pas rare de croiser des vélos roulant sur le trottoir (ou en sens interdit, ou dans les jardinières…). Ils n’ont pourtant pas le droit de le faire. Le vélo étant un véhicule, il doit circuler sur la chaussée comme les scooters, motos ou voitures.
Cette pratique étant aussi illégale que dangereuse pour les piétons, voici donc un petit rappel du code de la route.

Que dit exactement le code de la route ?
Sauf en cas de nécessité absolue, le cycliste doit circuler sur la chaussée. Seuls les enfants de moins de 8 ans, ont le droit d’utiliser le trottoir (ou accotements), sauf dispositions contraires, à condition de rouler au pas et de ne pas gêner les piétons. Le cycliste peut néanmoins rester sur le trottoir s’il marche à côté de son vélo en le tenant à la main (article R412-34 du code de la route). Le cycliste a des obligations et doit s’y tenir sous peine d’une amende. Il doit notamment, pour sa propre sécurité, emprunter les pistes cyclables et respecter les feux tricolores.
À défaut de ne pas respecter ces règles, le cycliste indélicat est passible d’une amende de 35 € - 135 € pour circulation sur le trottoir, feu rouge, non-respect des priorités (minorée à 22 ou 90 € selon l’infraction, pour un paiement sous 15 jours). En revanche, aucun point ne peut lui être retiré, ce serait illégal et contestable auprès du service du Fichier national des permis de conduire.

Trottinettes électriques
Par ailleurs, dans le but de lutter contre les comportements dangereux régulièrement observés et de retrouver un usage apaisé des trottoirs pour les piétons, et en particulier les plus vulnérables : personnes âgées, enfants, personnes à mobilité réduite, la circulation des trottinettes électriques est interdite sur l’ensemble de ses trottoirs et voies piétonnes par arrêté municipal (N°238/2019). L’objectif n’est pas de s’opposer au développement de ces nouveaux moyens de transport mais d’assurer la sécurité de leurs utilisateurs mais aussi des autres usagers de ces espaces publics.
Pour rappel, le stationnement des trottinettes électriques en libre-service est aussi interdit sur l’ensemble du territoire de la commune de Vaires-sur-Marne. Selon l’article 3 du-dit arrêté municipal, les personnes qui ne respecteront pas ces interdictions encourront une amende pour les contraventions de 1ère classe. Enfin, les trottinettes électriques en libre-service stationnées sur le domaine public seront considérées comme des dépôts sauvages et pourront être enlevées par les services municipaux ou mis en fourrière aux frais et risques de son propriétaire, conformément aux dispositions de cet arrêté.
Enfin, sachez que depuis le 25 octobre 2019, l’usage des EDP (engins de déplacement personnels) motorisés, comme les hoverboards, gyropodes et monoroues, est aussi encadré par le code de la route. Les conducteurs doivent :
- être âgés d’au moins 12 ans (amende de 135 €)
- ne pas transporter un autre passager (amende à 35 €)
- ne pas circuler sur le trottoir (amende à 35 €)
- ne pas dépasser la vitesse maximale autorisée de 25 km/h (risque d’une amende de 1500 €, mais aussi la « confiscation, l’immobilisation ou la mise en fourrière » de l’EDP motorisé).

Police municipale - 01 60 20 29 71
Police nationale - 17